Apprentie maman,  Grossesse

Choisir ou non la péridurale pour son accouchement

A maintenant presque 1 mois d’accoucher, la question de comment va se dérouler mon accouchement commence à pointer le bout de son nez. Ayant terminé les cours de préparation, je suis maintenant en possession de beaucoup d’informations et j’ai pu poser les questions que j’avais sur la façon dont peuvent se dérouler les choses. Mais comme on n’est jamais sûres de rien par rapport à son accouchement, chacun étant unique, j’ai encore pas mal d’interrogations, et notamment vis-à-vis de la péridurale.

Lorsqu’on me demande si mon accouchement m’angoisse, pour le moment la réponse est non. Je ressens plutôt de l’excitation et de la curiosité lorsque j’y pense. Je me demande si je vais accoucher de façon naturelle ou si on va devoir me déclencher, comment va être la douleur, comment je vais pouvoir la gérer… Je sais, du moins j’imagine, combien les contractions peuvent être douloureuses, d’après les nombreux témoignages que j’ai pu avoir. Mais je sais aussi que chacun est différent et à des façons différentes de réagir face à la douleur. Je ne me considère pas non plus comme une super héroïne qui serait prête à supporter les contractions sans broncher !! Du coup, pour le moment, je n’ai pas vraiment fait de choix catégorique sur le fait de prendre ou non la péridurale.

Ce qui pourrait me pousser à ne pas prendre la péri :

Lors des cours de préparation à l’accouchement, ma sage femme m’a longuement parlé de la physiologie et de tout ce qui se passe dans notre corps à la naissance de notre bébé. Les positions que l’on peut prendre pour aider bébé à descendre peuvent parfois vraiment accélérer les choses. Et le fait de ressentir tout ce qu’il se passe peut nous aider à être plus efficaces, notamment au moment de la poussée. Dans cette optique, et si j’arrive à gérer les contractions, bien sûr que le choix d’accoucher sans péridurale semble meilleur…

Il est vrai aussi que le plus important pour moi dans l’histoire, c’est mon bébé ! Et j’ai tendance à penser que si l’on ne peut quasiment rien prendre comme médicaments pendant la grossesse, c’est pour une bonne raison… Alors, au fond, je me dis que terminer ma grossesse avec une grosse dose d’analgésiques, c’est quand même dommage… D’après ce qu’a pu me confirmer l’anesthésiste, il n’y a pas de risque direct pour le bébé avec une péridurale. En revanche, les effets de la péri sur la maman peuvent parfois avoir un impact sur le bébé (lors d’une hypotension par exemple…). Lorsque je considère ce risque, il est clair que je me dis que j’aimerais vraiment éviter ça et que je ne veux pas faire courir de risques à mon enfant.

Je l’ai dit plus haut, nous ne sommes pas égales face à la douleur. Chacune va réagir différemment et va gérer les choses à sa façon. Mais je pense aussi souvent au fait qu’avant, les femmes accouchaient la plupart du temps sans péridurale, et qu’elles y sont arrivé pour la plupart ! Ma maman en est un bel exemple : 3 accouchements sans péri, dont 2 déclenchés…

J’aurais aussi pu vous parler de la peur de la fameuse aiguille mais personnellement je ne crains pas vraiment les piqûres… Et beaucoup de femmes disent ne rien avoir senti vu la douleur intense des contractions ! La seule chose qui me pose problème avec cette aiguille, c’est l’idée que l’anesthésiste ne sache pas la placer correctement… Mais bon, avec des si…

Les arguments qui font pencher la balance vers un accouchement sous péridurale :

L’argument numéro 1 est celui que m’a donné l’anesthésiste : on a inventé un moyen fiable pour éviter de souffrir, alors pourquoi s’en priver ? Plutôt convainquant n’est ce pas ? Bon, c’est clair qu’en voyant les choses de cette façon, on ne se pose presque plus la question ! Mais les points dont j’ai parlé juste avant suffisent quand même à semer le doute… Parce que c’est vrai que c’est mieux de ne pas souffrir, mais quand c’est pour la bonne cause on peut peut-être envisager de supporter !

Mais cet argument n’est pas le seul, et c’est sûrement cela qui fait que j’aurais plutôt tendance à penser que finalement, la péri, ce n’est pas plus mal !

En effet, la péri présente plusieurs avantages : elle permet de calmer (voire de supprimer lorsqu’elle est efficace) la douleur des contractions, mais pas seulement. Si l’accouchement est trop long et que bébé est en souffrance, on peut être amené à devoir subir une césarienne en urgence… Et il est vrai que si la péri est déjà placée, c’est quand même plus simple. Après l’accouchement, au moment de la délivrance, il peut arriver que le placenta ne se décolle pas seul… Une fois de plus, si la péri est placée, la douleur ressentie lorsque le médecin décolle lui même le placenta est plus facilement gérée. Même chose si il faut recoudre une éventuelle déchirure ! Bref, la péridurale peut intervenir à plusieurs reprises pendant l’accouchement et éviter pas mal de souffrance.

J’ai eu beaucoup de témoignages de femmes pour qui la péridurale a été une véritable délivrance. Pour certaines, cela a même permis de faire avancer le travail car elles avaient tendance à tout bloquer à cause de la douleur. Lorsqu’elle est correctement dosée, elle peut permettre de vivre une poussée sereine, en gardant toutes les sensations mais sans souffrir. Elle permet aussi parfois d’avoir un moment de répit et de pouvoir se reposer avant l’étape de la poussée.

 

Vous pensez certainement que mon choix est déjà fait vu la tournure de mon article ! Et bien je crois qu’il est fait à 80%… Je garde les 20% qui restent pour tous les imprévus qui pourraient arriver ! Parce que je ne veux pas arriver à la maternité avec l’idée en tête que j’aurai une péridurale point final. Je sais qu’il y a des situations qui font que parfois, on n’a pas le temps de la faire. Et je préfère être préparée à cette éventualité. Je me dis aussi que si je venais à être une super héroïne sans le savoir (ben oui, on sait jamais !!), j’arriverai peut être à supporter la douleur…

La suite donc au prochain épisode ! Bien sûr, je ne manquerai pas de vous dire quel a été mon choix et si ce fut le bon…

Et vous, pour celles qui ont déjà accouché, quel était votre choix (si vous l’avez eu !) ? Et pour les autres, qu’est ce que vous souhaiteriez pour votre accouchement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *